•  

    ETRANGE SILENCE


    ETRANGE SILENCE

       
    Un étrange silence où tout est immobile,
        Plus vague que le vent que je sens pas tranquille,
        Pas une bouche qui sourit ni parle à mon oreille,
        Une malédiction à nulle autre pareille,
        Porte la méditation à mon esprit fidèle.
       
    Je regarde, j’écoute je me demande ce qui se passe ici,
             hélas c’est la terre de l’homme qui au grand jour se détruit.
        Dans mon ombre jamais je n’avais vu luire autant ce jour,
        Nos inconstantes vies ont répandues tour à tour,
        Sur la terre une herbe qui pousse en folies,
        Créant je ne sais combien de morts chez les vieux qu’on oublie.
        Mon cœur en sueurs froides faiblit plein d’alarmes,
        Il ne voit que du noir et des draps pleins de larmes.
        Le soir quand tombe la nuit sur la ville endormie,
        Je sens mourir les roses sous la lune de minuit.
        J’ai l’impression d’avoir changé de lieu après un long voyage,
        Pour revenir vieillit dans le temps qui a changé mon image.
        Qu’avons-nous fait de nos vies pour un tel viatique ?
        Pour entendre et subir tous ces flots maléfiques,
        Y a –t-il un seigneur pour entendre nos cris serait il inhumain ?
        Pour nous porter tous dans un fatal hymen ?
        J’ose croire en sa clémence à nous rendre bientôt le vol des hirondelles,
        Nous apporter enfin le printemps à tous les cœurs fidèles,
        pour que l’œil du mourant retrouve la lumière,
        Dans le ciel de sa vie porté par ses prières,
        Afin que l’esprit bleu rentre dans toutes les chaumières,
        Le ciel reviendra d’or, rempli des roses de la terre.


    4 commentaires
  • MA ROSE DE SANG



              MA ROSE DE SANG

          
    Je regarde le ciel, son horizon en flammes,
           A volé à mon cœur les roses de mon âme.
           La dernière d’amour, cette nuit il y aura un an,
           Mon cœur saigne toujours et c’était toi maman.
           Repose en paix dans cet écrin d’or et d’argent,
           Mes yeux chaque soir te voient briller au firmament,
           Ta lumière berce mon cœur écarlate de sang,
    ton amour ruisselle sur ma vie depuis la nuit des temps,
           Je t’aime, je t’aimerai toujours tu es la plus belle des roses maman.
    Mon coeur te serre dans ses bras et t'embrasse tendrement.


    7 commentaires
  • DANS LE SILENCE INVISIBLE


         DANS LE SILENCE INVISIBLE

       
    Me voilà assis derrière les carreaux,
        Dehors tout est soleil il fait un temps si beau,
        Je ne rêve pas le silence chante l’oiseau.
        Le vent du sud souffle sur cette image,
        Je reste confiné ce qui s’appelle être sage.
        Mais cette semaine, celle qui voit naître le printemps,
        Le rêve prend une autre dimension, pour cet autre temps.
        Je ne suis qu’un humble humain dans un jardin moiré,
        reflétant le ciel d’or dans une après midi éthérée
        Devant moi les pensées, pensent elle comme moi ?
        Je leur cause tous les jours, les arrose parfois,
        Leur bleu saisit mes yeux, mes visions en sont belles,
        sérénités, grâces et majestés, je les vois voler à tire d’ailes,
        L’une vole en pensées, d’autres volent d’amour,
        Mon esprit les saisit au vol, et les enlèvent au grand jour.
        Alors je me détache de la terre et contemple les cieux,
        Le soleil me regarde, mon cœur ainsi pénétré s’irise de bleu.
       
    Je reste assis derrière les carreaux,
        Dehors tout est soleil l fait un temps si beau,
        Je continu de rêver, le silence chante l’oiseau.
        Mon âme se fait violence il faut vivre,
        Demain sera une autre vie il faut bien vous le dire,
        Une étape pour évoluer au service de la terre,
        Avoir un autre niveau de conscience pas délétère,
        Les semences de la vérité au cœur viendront parler,
        Tout sera  différent il faut que l’humain en soit éclairé
        La transcription s’est faite dans la douleur il faudra en être conscient,
        Un nouvel âge s’est ouvert dans notre univers du temps,
        On ne sera plus confinés, il faudra vivre autrement,
        Dans un temps qui est linéaire, et que l’univers est dans son maintenant.
        Un chose est sure l’amour ne nous trahira jamais,
        Il faudra le vivre dans la lumière de son éternité


    3 commentaires
  • QUAND LA CHINE


         QUAND LA CHINE S’EVEILLERA

         
    Quand la chine s’éveillera,
          Le monde tremblera.
          La prophétie de Mr Peyrefitte,
          Dans nos êtres hélas s’invite.
          Nous voilà des proscrits,
          Connaissant trop tard dans nos âmes meurtries,
          Le motif de ce mal venu de ce lointain pays.
          Nous voilà confinés maintenant dans nos nids,
          La faute a Jupiter qui n’y a rien compris,
          Mais il n’est pas le seul, tous ses apôtres aussi,
          La guerre n’arrive pas seule, l’invisible survit.
          Les portes grandes ouvertes a ces flèches invisibles,
          N’en demandaient pas tant avec leur mal pour cibles.
          Peuple de France, obéit, conduit toi en héros,
          Chasse cette ombre affreuse, évite le tombeau.
          Ignore Jupiter, aujourd’hui infortuné, demain tu seras fier de ton défi.
          Fais mieux, fais bien, tu as les moyens de sauver ta vie,
          Gagne ce combat dans la lumière de tes nuits.
          De ce sort qui nous frappe, faisons périr l’orient,
          Demain sera clarté quand viendra le couchant,
          Tu finiras ta lutte, alors ce sera à ton cœur un rêve souriant.
          Tu entendras chanter ton espoir, dans ton désespoir de naguère,
          Ton esprit profond sentira la paix d’avoir vaincu cette guerre.


    6 commentaires
  •  

    mon ordinateur chez le docteur


    mon ordi
    encore sous garantie
    me donne des soucis et des ennuis
    pour trois semaines environ sans lui
    je vous offre la rose de l'amitié
    pour mieux vous remercier
    de patienter


    6 commentaires