• LE TELEPHHONE AU PARADIS

     

    MAMAN,

    Maman, je ne savais pas que : au paradis, il y avait un téléphone,

    Maintenant, chaque jour, au moindre bruit j’attends que mon cœur sonne.

    Je me souviens de tout, je n’oublie rien, 

    De toutes tes douleurs et de tous tes chagrins,

    De toutes tes joies et de toutes tes peines,

    Celles qui ont troublé
    es le sang de tes veines.

    Ton amour pour ceux trop tôt disparus,

    Ceux qui t’on abandonné et que tu n’as plus vu

    Ceux revenus trop tard tu ne les reconnaissais plus.

    Tu es la plus belle rose de mon cœur,

    Ton amour m’inondera toujours de bonheur

    Déjà deux ans que tes yeux se sont éteints sur cette terre,

    Vers toi aujourd’hui monte mes prières.

    Sois heureuse là haut sur ton étoile

    Je t’aime maman, des roses tu es la plus belle.

    Je sais qu’un jour, de mes roses j’aurai le plus beau des bouquets,

    Car je serai alors avec vous toutes pour l’éternité,

    Ce sera le temps d’une autre vie pour toujours vous admirer

    Mon cœur t’embrasse maman


    https://www.youtube.com/watch?v=Nmm2Rsr3qDw





    5 commentaires
  • LA ROSE VERTE



    La rose verte

    J'ai fait une découverte
    Celui d'une rose verte
    Mes yeux tout surpris
    sont restés figés ébahis
    les voilà plongés dans son coeur
    Flagellés de bonheur
    partout je voyais des papillons
    l'iris volait d'une folle passion
    en un instant conquis
    Il était aux portes du paradis
    Du jade à l'amazonite
    nuancé d'or d'une pépite
    Le voilà victime d'un nouvel amour
    il célèbre des noces de velours
    C'est un triomphe universel
    Pour une rose belle






    9 commentaires
  • LE PRINTEMPS

     



    LE PRINTEMPS

    Le ciel change sa couleur,

    La terre distille d’autres odeurs.

    Ici et là pointe une herbe verte,

    La taupe fait ses petits tas de terre offerte.

    Les branches couvrent leurs seins nus,


    Cachent leurs petits bouts pointus.

    Le vent du sud réchauffe l’atmosphère,

    Efface la grisaille de l’hiver austère.

    Les perces neige agitent leurs clochettes,

    Les jonquilles se parent de jaune en fête,

    Accrochent à leurs pieds des bouquets de violettes.

    Les oiseaux excellent en vocalises,

    Résonne le printemps au clocher de l’église.

    C’est l’explosion florale d’un autre temps,

    C’est le sacre du printemps


    10 commentaires
  • QUAND MON COEUR


    QUAND MON COEUR,
    Quand mon coeur quitte l'aube,
    Au bout du chemin ton parfum se dérobe,
    Le temps chasse la lueur,
    jusque au fond de mon coeur
    Je garde le silence et je ferme les yeux,
    Sous le poids de ton absence je me sens devenir vieux.
    Le temps jamais ne se presse,
    Mais je garde le velours de ta tendresse,
    Je ne cesse pas de vivre,
    De cet amour qui nous enivre.
    Je sais qu'un jour viendra où parmi les étoiles,
    La douceur de tes mains déchirera ce voile,
    Qui te cache à mon coeur qui souffre et se déchire,
    Vivre enfin dans cet au delà qui porte mes délires.
    Le temps s'arrêtera sur l'étoile de nos vies
    Pour découvrir enfin toutes les roses du paradis


    10 commentaires
  • LE NOUVEL AN DU JOUR



    la motivation n'est plus,
    Dans la force qui s'en va,
    Le silence de cette nuit venue,
    La rose bleu dans la neige se bat.
    Pâle, les yeux au ciel,
    Dans cette nuit de l'éternel,
    Minuit sonne sur la terre,
    le monde entier s'en va vers sa lumière.
    C'est le rêve d'un soir,
    C'est l'attente de la vie,
    C'est une étoile de l'espoir
    sur le chemin du paradis
    Dans son coeur vogue ses souhaits
    Meilleurs voeux de bonne et heureuse année
    A  tous une bonne santé
    c'est son rêve pour la paix
    Sa solitude a déchiré le voile
    Celui qui lui cache ses étoiles
    Son univers écrit en lettres bleues :
    2021 :
    au fond des cieux
    Claude


    35 commentaires