• SOUVENT

    SOUVENT


      SOUVENT
     
     
    Souvent je vais chercher dans la nuit des ténèbres
      Avec mon âme qui découvre les roses célèbres
      Ces jours étranges où les fleurs font des flammes
      Leurs lumières sont si belles qu’elles ravissent mon âme
      Dans cette obscurité où l’océan se voile
      Un anneau d’or dans le champ des étoiles
      Cache le secret du printemps de la vie
      Dans ce ciel où depuis des siècles dort le noir de l’infini
    C'est un univers impersonnel à l'éthique indéfinie
    Mais l'amour lui reste fidèle et coïncide avec lui
      Souvent je vais chercher dans la nuit des ténèbres
      Cette lumière des âmes qui vit dans chaque être
    V L

    « MUGUET DU 1 ER MAIJE NE CROIS PLUS »

  • Commentaires

    2
    Samedi 21 Juin 2014 à 08:37

    Dans la nuit surgit le rêve qui nous donne accès à d'autres rêves, et la lumière jaillit des ténèbres

    passe une belle journée

    amicalement

    Claude

    1
    Samedi 3 Mai 2014 à 17:00

    Bonjour Claude,


    Très heureuse de te lire  !


    C'est un très beau poème Claude ! Voici la plus belle lumière qui soit...l'amour flamboie toujours aux coeurs des êtres, cette lumière, rayonne aussi en ton être, en cette fraternité qui unit les Hommes. Oui l'amour reste fidèle, à ceux et celles qui ne l'oublie jamais, tout autant que l'amitié. Cette lumière brille dans les empyrées célestes et dans le coeur des Hommes qui ont su la trouver et la garder en leur coeur à jamais. Cet anneau d'or est le lien sacré d'un amour éternel. Magnifique, je te remercie pour cet écrit. Prends soin de toi cher ami. Je te souhaite une belle soirée.


    Toute mon amitié et estime. Une petite rose de Lorraine. Bises affectueuses.


    Corinne (Cronin)


     




    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :