• LE TEMPS

     

    LE TEMPS


    Si le malheur est en silence
    Le bonheur n'est point heureux de la sentence
    Pleurer, c'est penser
    Le temps reste éveillé
    Chaque pensée boit une larme
    Le goutte à goutte fait vacarme
    Alors on continue de vivre et d'écrire
    Continuer d'écrire permet de vivre
    On n'est pas heureux de ce bonheur
    Car il est le silence qui écrit nos malheurs
    On ne réveille pas le chagrin, car jamais il ne dort
    On reste toujours éveillé les yeux s'ouvrent et se ferment sur le même décor
    Le temps laisse son manteau sans perdre la force de sa vie
    Il est toujours le même, plus que les roses il vit
    Il a plus de souvenirs qui dépassent tous ces ans
    Son horloge sinistre joue sa musique par tous les temps
    V L

    « LES CHANTS DE LA VIEOH! NATURE »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Juin 2014 à 07:48

    Celui qui avance dans un tunnel sans chercher un peu de lumière ne trouveras pas facilement la sortie

    amicalement

    Claude



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :