• LA ROSE QUI N'EN FAIT PAS TROP

    EN  SILENCE

     

                                                               LA ROSE DE JUILLET

                                                                     
    La rose de juillet,
                                                             L’orage n’à point décapitée.
                                                                 Les rafales hargneuses,
                                                              Un fort courant de gueuses,
                                                              Même les plus venimeuses,
                                                              N’ont point atteint son cœur,
                                                              Dans ses pétales de pudeur.
                                                                   Elle garde sa candeur,
                                                               Tous ces boutons en cœur,
                                                                 La couvre d’euphémisme,
                                                             Sur des gouttes en mentisme,
                                                                Contre ce temps de frime.
                                                            Elle garde son parfum immortel,
                                                               Par son mantra venu du ciel.
                                                            Chaque pensée boit une larme,
                                                                 Anéantissant le vacarme,
                                                             Ne brouillant point sa dignité,
                                                            Même en étant flagéllée,
                                                       Ouvrant ses pétales de vérités. 
                                                    Silencieuse elle écrit ses malheurs,
                                                         Dans le chant de son cœur. 
                                     Les chants désespérés sont les chants les plus beaux,
                                       Elle en sait d’immortels  qui sont de purs sanglots
                                                              Musset l’a bien aidé,
                                                          A garder son âme en paix.

    « LA ROSE PREND DU REPOS POUR L'ETELA ROSE D'AOÛT : LE POÈTE QUI EN FAIT TROP »

  • Commentaires

    22
    Lundi 7 Août à 07:54

    Bonjour Claude 

    Mon petit coucou en ce début de semaine, le temps c'est enfin adouci chez nous plus de grosses chaleur qui fatigue, j'espère que pour toi aussi le temps est plus clément je te souhaite une douce journée avec le soleil bien sûr mais moins chaud . ce matin 15° au lieu de 26° à 7 heures du matin c'était étouffant. douce journée et gros bisous ton amie

    Marlène

    21
    Vendredi 4 Août à 08:16

    Bonjour Claude 

    Un petit coucou pour éclairer ton week-end et te souhaiter un douce journée en espérant que tu ne souffre pas trop de la chaleur chez nous c'est épouvantable cette  canicule on nous annonce des températures plus basse que dimanche jusque là je fais encore souffrir de cette chaleur même le ventilateur n'arrive pas à me rafraîchir. Je ne t'oublie pas  je t'embrasse avec toute mon affection 

    Marlène

    20
    Lundi 31 Juillet à 09:36

    Bonjour Claude 

    je passe te dire bonjour en se début de semaine qui annonce la fin du mois je n'ai pas vu passer le mois de juillet c'est fou je trouve que le temps passe trop vite maintenant demain le mois d'août commence et bientôt la rentrée une année qui va encore vite passé. j'espère que tu vas bien 

    je t'embrasse avec toute mon affection et mon amitié

    Marlène

    19
    Jeudi 27 Juillet à 09:01

    Bonjour cher Claude

    Mon petit passage pour venir te dire bonjour

    hier j'ai passé une journée super avec mon frère et ma cœur 

    il y avait longtemps que cela n'était pas arrivé et de plus avec 

    mon frère comme il y a souvent des surprises nous avons été

    visiter Tounus une ville très jolie aussi que je ne connaissais pas

    je vais te souhaite une douce fin de semaine les blog tourne au ralenti 

    en se moment gros bisous et douce journée

    Marlène

    18
    Mercredi 26 Juillet à 19:56

    Petit coucou estival en profitant d'être sur le net et que mon réseau fonctionne!

    Merci de tes charmants petits poèmes, ils me touchent beaucoup.

    Je te souhaite une très belle soirée dans la fragrance des roses, gros bisous cher poète

    Cendrine

    17
    Mardi 25 Juillet à 08:45

    Coucou cher Claude

    mon petit billet que je dépose avec toute mon amitié pour 

    te souhaiter une douce journée chez nous ciel gris et pluie

    depuis quelques jours demain je pars sur Mâcon avec 

    mon frère et ma belle sœur je te dis à jeudi gros bisous 

    amitié 

    Marlène

    16
    Vendredi 21 Juillet à 10:28

    Bonjour Claude 

    Mon petit coucou pour te souhaiter une douce journée

    et surtout un très bon weekend j'espère que tu vas bien enifn

    que tu es mieux je t'embrasse affectueusement 

    Marlène

    15
    Lundi 17 Juillet à 11:37

    Bonjour cher Claude 

    après un long weekend de repose je reprends mon blog et je suis là pour te souhaiter une belle et douce journée et surtout venir parcourir ton blog et relire tout ces beaux poèmes qui ont temps de douceurs  je t'embrasse avec toute mon amitié

    Marlène

    14
    Lundi 10 Juillet à 12:58

    Le plaisir de reprendre une grande bouffée d'air parfumé en relisant ton poème et de te remercier pour tes charmants commentaires, merci cher poète!

    J'espère que la chaleur ne t'a pas trop épuisé, à présent ce sont les orages, violents, très violents cette nuit sur Paris et sa couronne.

    Gros bisous pour te souhaiter un bel été

    Cendrine

    13
    Lundi 10 Juillet à 08:04

    Bonjour cher Claude

    Mon petit coucou en ce lundi matin, il fait encore bien chaud , malgré la baisse de températures nous avons eu 38°9 samedi c'est insupportable des températures comme cela et fatigues beaucoup. depuis hier un peu mieux elles ont baissé mais pas d'orage comme il avait été annoncé passe un bon début de semaine je t'embrasse affectueusement 

    Marlène

    12
    Dimanche 9 Juillet à 20:54

    On effeuille avec bonheur les vers de tes poèmes...Bises

    11
    Vendredi 7 Juillet à 07:54

    Coucou Claude

    Mon petit passage pour te souhaiter une douce et belle fin de semaine. Il va faire très chaud aujourd'hui et je n'aime pas ça juste ce qu'il faut pour moi mais bon parait que les températures vont être plus douce en fin de semaine et dimanche la pluie je t'embrasse avec toute mon amitié et mon affection

    Marlène

    10
    Mercredi 5 Juillet à 08:47

    Bonjour Claude

    Mon petit coucou d'amitié pour te souhaiter un doux mercredi, le soleil est de retour et je vais aller en profiter avec la famille je t'embrasse avec toute mon affection et mon amitié

    Marlène

    9
    Mardi 4 Juillet à 11:55

    Rose de poète et d'amoureux des fleurs, de la vie!

    Rose suzeraine dont rien ne saurait flétrir la beauté. La rose est une reine parfumée, une inspiratrice, une muse, sa force est infinie, elle renaît après chaque tempête. Ton poème le dit si bien, un très bel instant poétique, merci pour ces notes de parfum littéraire, je te fais de gros bisous et te souhaite un bel été

    Cendrine

    8
    Mardi 4 Juillet à 08:52

    coucou Claude 

    Mon petit message d'amitié lire et relire cette poésie qui parle si bien de la rose comme toute les autres continue à nous émerveiller de tes beaux écrit Claude et laisse passer le reste je t'embrasse avec toute mon amitié et ma sympathie tu es un ami merveilleux  douce journée à toi 

    Marlène

      • Jeudi 6 Juillet à 20:53

        Je laisse passer car tu es loin d'imaginer la fourberie et la médiocrité de certaines personnes
        SI j'étais méchant où médisant comme elles il y en a qui  seraient cloués au pilori par moi chez toi..je t'embrasse 

         

    7
    Lundi 3 Juillet à 10:29

    Comme une rose noire

    Qui pleure dans le soir
    Comme un pétale froissé,
    Qui se meurt à nos pieds,
     
    S'efface le souvenir...
    S'étiole l'avenir...
     
     
     
      
      • Lundi 3 Juillet à 11:46

        Les roses ne meurent jamais
        Leurs âmes vivent dans l'éternité
        Même sous les mauvais coups de l'adversité
        Claude

    6
    Lundi 3 Juillet à 08:52

    Bonjour Cher Claude 

    Je ne sais pas pourquoi je ne reçoit pas ta newlestter dans mes mails je regardrais, il faut dire que le weekend je ne suis pas souvent sur mon PC même pas du tout. Mais j'ai tellement plaisir à venir lire tes poèmes comme celui ci très joli et vrai car même avec la pluie les roses gardent leur beauté juste quelques petite larmes sur leur pétales des gouttes de rosée qui leur fond du bien pour les rafraîchir merci Claude pour ce beau poème.

    je te souhaite une magnifique journée en espérant un petit rayon de soleil pour relevé un tout petit peu les températures qui ne sont pas très élevés en se moment bisous d'amitié

    Marlène

    5
    Lundi 3 Juillet à 03:33

    Bonsoir dans ma nuit mon cher poète ! Ah le joli poème que voilà je ne suis pas surprise par sa beauté car il vient de toi !!! J'espère que tu vas pour le mieux !!! Ici c'est pas toujours trop la joie car la solitude est parfois lourde très lourde à porter ... mais heureusement ce n'est que part moments !!! Bisous gros bisous !

    4
    Dimanche 2 Juillet à 22:30

    Quand tu écris sur la rose, qu'elle soit de juin, juillet, en bouton, éclose ou fanée, elle me plaira toujours.  Merci pour ce beau poème touchant.

    Bisous bisous

    lili

    3
    Dimanche 2 Juillet à 22:08

    bonsoir Claude , ah oui cette rose ...  pouvait être de Juin !  avec la pluie qu'on a eu !

    il est très beau ton poème  !  merci  belle semaine  a+++ amicalement  ...

    on vous embrasse tous les deux  ! 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :