• ECOUTER LE COEUR DES ANGES......

    ECOUTER LE COEUR DES ANGES......

       

     ECOUTER LE CŒUR DES ANGES

       
    J’ai écouté le cœur des anges
        OH ! Bonheur, au jardin des louanges
        Le mien dans son âme troublée
        A répété l’écho vivant de la voie lactée
        Comme dans un  rêve et sa douce contrainte
        Mon âme s’est laissée porter par cette douce étreinte
        Maintenant que j’ai pu capter le bonheur de ses ondes
        J’ai ressenti en moi des vérités profondes
        La volonté est miracle de se sentir tout petit dans cette immensité
        J’ai trouvé la raison du combat dans l’adversité
        Tous les morceaux dans ce cœur un peu brisé
        M’ont portés à croire, me voilà apaisé
        J’étais seul, j’avais conscience de ce que je devais faire
        Je savais ce que j’étais, mon cœur n’a pu se taire
        Ce cœur a saigné, dieu l’a voulu ainsi
        Je crois à genoux que je possède l’infini
        Car je ne voyais qu’un seul côté des choses
        J’ai subit toutes les situations sans en connaître les causes
        On possède tout, en un instant le ciel nous les retire
        Tous les biens que la vie ici bas nous fait vivre
        Mais je ne me plains plus, je sens dans le vent les parfums de la vie
        Le chant des oiseaux, tombe sur ma rose d’ici
        Les douleurs du poète quittent l’horizon de la terre
        Ses pleurs sont des perles qui illuminent ses paupières
        Ses yeux s’ouvrent dans cette nuit céleste
        Je vois l’ange qui m’écoute, et sur mon cœur il reste
        J’ai écouté : le cœur des anges

    Je prend quelques temps pour me soigner
    Après interventions chirurgicales
    Pause nécessaire
    A bientôt
    Claude

    « CHATEAUX EN ESPAGNEJ'ECOUTE CHANTER LE CŒUR DES ROSES »

  • Commentaires

    48
    Vendredi 6 Février 2015 à 18:13

     

    Juste te dire que je pense à toi mon ami le poète! 

    Bisous Anne.

    47
    Vendredi 6 Février 2015 à 11:50

    bonjour mon cher Claude , je reviens lire ce superbe poème  qui me touche !

    je vous souhaite un beau week-end  et prenez soin de vous deux  a+  on vous embrasse 

    Tréguier - le port et le soir

    46
    Vendredi 6 Février 2015 à 09:05

    Bonjour Claude

    Mon petit coucou pour venir te souhaite une douce journée

    et surtout un doux WE ....que mes pensées t'accompagne tout

    le long de ce WE.

    bisous d'amitié

    Marlène

    45
    Dimanche 1er Février 2015 à 16:54
    Cathybelg

    Puisse l'arrivée prochaine du printemps te permettre de revenir, Cher Claude. Mes pensées t'accompagnent toujours dans la quête d'une santé meilleure et des forces retrouvées. Pour ta maman comme pour toi, bien sûr... Toute mon amitié.

    Je t'embrasse,

    Cathy.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    44
    Dimanche 1er Février 2015 à 04:53

    Un ange qui ne veux.pas dormir un dimanche  matin, cher Claude j'ai encore 3  h à dormir...j'espère....

     

    "Les anges

    Vêtus de blancs, dans l'azur clair,

    Laissant déployer leurs longs voiles,

    Les anges planent dans l'éther,

    Lys flottants parmi les étoiles.

    Les luths frissonnent sous leurs doigts,

    Luths à la divine harmonie.

    Comme un encens montent leurs voix,

    Calmes, sous la voûte infinie.

    En bas, gronde le flot amer;

    La nuit partout étend ses voiles,

    Les anges planent dans l'éther,

    Lys flottants parmi les étoiles.

    (J. P. Contamine de Latour"

    Bisous affectueux

    De moi à toi

    MAmie Marielle.

     

    43
    Samedi 31 Janvier 2015 à 15:43

    Bonjour chér Claude , je ne t'oublie pas et souhaite que tu te 

    rétablisses bien vite mais ce temps nous empêche de prendre l'air ! . Le

    temps perd la boule et notre pays basque s'inonde à grande vitesse . Bon repos à toi 

    et à ta maman , bisous ,

    42
    Samedi 31 Janvier 2015 à 12:29
    41
    Vendredi 30 Janvier 2015 à 19:42

    passe te souhaiter un bon week end et te faire un ti bisou sur la truffe....

    40
    Vendredi 30 Janvier 2015 à 09:38

    Bonjour Claude

    un petit coucou pour te souhaite une douce journée

    je ne t'oublie pas je te souhaite un bon WE en espérant

    que mon petit bonjour te trouvera en meilleurs forme

    gros bisous

    Marlène

    39
    Jeudi 29 Janvier 2015 à 21:54

    Cher Claude....

    J'ai trouvé un autre petit château (lettre suit)

    "Il existe un château, dans la forêt de Soignes

    Abritant une chimère a l'allure équivoque

    Générant de l'hiver l'estival soliloque

    Et de tristes étés une hivernale poigne

     

    La chimère se demande ce qui avant, advint

    De ces héros déchus au moral oscillant

    De leur rêves perdus, vers la fuite agissant

    Sans autres certitudes que ces détours vains.

     

    Il existe une poigne dans chaque château secret

    La chimère en témoigne, le jeûne permet la faim

    L'hiver permet l'été - la fin veut les moyens

     

    Dans ce jeu chimérique ou le faux semble vrai"

     Bisous.

     De moi à toi...

    Mamie marielle

     

    38
    Jeudi 29 Janvier 2015 à 19:27

    Cher Claude, j'espère que tu te rétablis au mieux. Je te souhaite une excellente soirée, je t'adresse mes plus amicales pensées, gros bisous. Cendrine

     

    37
    Jeudi 29 Janvier 2015 à 07:11

    PRENDS SOIN DE TOI

    bisous

    marie

    36
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 17:56

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

     

    j’ai compris qu’en toutes circonstances,

     

    j’étais à la bonne place, au bon moment.

     

    Et alors, j’ai pu me relaxer.

     

    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle estime de soi.

     

     

     

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

     

    j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle

     

    n’étaient rien d’autre qu’un signal 

     

    lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.

     

    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle authenticité

     

     

     

     

     

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

     

    j’ai cessé de vouloir une vie différente,

     

    et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue 

     

    à ma croissance personnelle.

     

    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle maturité.

     

     

     

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

     

    j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation, 

     

    ou une personne,

     

    dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien 

     

    que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts, 

     

    et que ce n’est pas le moment.

     

    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle respect.

     

     

     

     

     

     

     

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

     

    j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire :

     

    personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.

     

    Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.

     

    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle amour-propre.

     

     

     

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

     

    j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire des grands plans.

     

    Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime, 

     

    quand ça me plait et à mon rythme.

     

    Aujourd’hui, j’appelle ça simplicité.

     

     

     

     

     

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

     

    j’ai cessé de chercher à toujours avoir raison,

     

    et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.

     

    Aujourd’hui, j’ai découvert l’humilité.

     

     

     

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

     

    j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.

     

    Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.

     

    Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois, et ça s’appelle plénitude.

     

     

     

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

     

    j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.

     

    Mais si je la mets au service de mon cœur,

     

    Elle devient un allié très précieux.

     

     

     

    Charlie Chaplin

     

     

     

    .♥.

     

     

     

     

     

     

     

    Qu'il est long, bien souvent,

     

     

     

    le chemin pour s'aimer pour de vrai...

     

     

     

    :)))

     

     

     

     

    35
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 16:55

    Cher Claude

    J'ai trouvé un autre poème : Anges

    "Et moi j’avais longtemps gardé la tête en l’air

    où flottaient des anges crépusculaires

    en aubes bleues et tendre rose

    Tu as illuminé la poésie des couleurs

    de cette sublime candeur

    et même les mystères de la foi

    que l’on retrouve quelquefois

    sur les murs glacés des cathédrales

    Enfant des tremblants miracles

    qui transforme les morts-vivants

    d’un monde insignement insignifiant

    en bergers d’une moutonneuse féerie

    je m’émerveille de ton bestiaire

    qui anime mes insomnieuses nuits

    J’aime surtout le coq flamboyant

    échappé de la grande pâque russe

    qui vient picorer la descente émaillée

    de mon lit de fleurs orphiques

    Et puis l’âne sacré de la Bible

    portant docilement mes vierges amours

    par-dessus les toits de la ville

    jusqu’aux jardins éthérés d’un nouvel Eden"

    Paul Muller

     Je t'embrasse très fort....que la douleur s'envole...c'est ma prière !

    de moi ...à toi

    Mamie Marielle

     

    34
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 11:34

    Bon courage mon ami Claude du soulagement et du repos te seront nécessaires je pense bien à toi.

    Amitiés

    33
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 11:08

    passe te souhaiter un bon dimanche de repos bien mérité après cette semaine très chargée pour toi...

    te fais un ti bisou sur chaque noeils , sur le doigt sans oublier le ti bout de ton nez........

    mouahhhhh

    32
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 06:00

    Je relis et en même temps ...

    Je viens te souhaiter un bon et doux Dimanche

    @micalement

    timilo

    31
    Samedi 24 Janvier 2015 à 21:24

    Merveilleux poème gorgé de sensibilité, on entend battre ces coeurs aimants, on se sent happé par ta plume, tu le sais. Je te souhaite de bien te reposer, je pense à toi cher poète.

    Après une semaine de travaux sur notre réseau, la connexion Internet était complètement tombée, je peux revenir sur la blogosphère, je suis contente. Enfin les pages s'ouvrent normalement, j'espère que ça va durer...

    J'espère que tu vas bien, je t'embrasse, je te souhaite un beau week-end...

    Cendrine

    30
    Samedi 24 Janvier 2015 à 18:09

    Bonsoir Claude,

    Je viens déposer ma rose d'amitié et t'écrire, de bien prendre soin de toi. Tes ami(e)s, t'attendrons, leurs flammes brûlent de chaleur humaine, une grande richesse sur le coeur et l'âme.

    Une ami(e) de Lorraine qui ne t'oublie pas.

    Bisous affectueux.

    CorpsRimes.

    29
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 15:26

    Bonjour Claude .J'espère que tout va pour le mieux pour toi et que tu es rentré

     Je t'embrasse et te dit à bientôt de tes nouvelles

     daronne

    28
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 20:17

    Tes mots sont tristes mais il y a aussi de l'espoir Claude! Prends soin de toi... Ton ange veille sur toi et nous tes amis,  sommes avec toi. Bisous. Anne.

    27
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 18:39

    Cher Claude , la journée du 22 est  pesque terminé....mes pensées sont allée vers toi....i'espère que tu es rentrer chez toi.... en bon état, je t'envoie le beau poème de mon ami Francis

    pour te ragaillardir, J'espère que tu pouras le lire si tu n'es pas trop fatigué demain.

     

     ~~ Confetti de lumière ~~ de F E .Sicard Lundquist

    "Un arlequin brodé sur un coin de rideau

    Passe à travers le temps comme un souffle de verre

    Que le soleil emplit d’un grand coup de tonnerre

    Pour donner aux enfants un éclair en cadeau.

     

    Sur le frêle ponton d’un éternel radeau

    Des chevaliers de bois la main au cimeterre

    Bravent de leurs deux bras les monstres de la terre

    Qui rugissent enchaînés sous un puissant fardeau.

     

    Des libellules d’or frôlent de leur dentelle

    Le toit gris d’une tour où toute sentinelle

    Chasse de ses deux pieds une chauve-souris.

     

    Puis la ronde des mots tourne autour de la lune

    Traçant des serpentins de tous les coloris

    Que les anges rieurs plongent dans la lagune.

     

    Francis Etienne Sicard Lundquist ©2014"

    Je t'embrasse très fort...pas sur le doigt..

    à bientot

    à toi...de moi

    Mamie marielle

     

    26
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 14:23

    une tite rose pour toi

    25
    Jeudi 22 Janvier 2015 à 08:51

    Bonjour  Claude

    Juste un petit coucou pour te souhaiter une douce journée

    je suis triste de voir que tu n'es pas bien j'espère que dans

    les jours à venir tout ira mieux

    gros bisous

    Marlène

    24
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 16:57

    Oui une petite visite pour te souhaiter un bon rétablissement sans oublier 

    à ta maman ! . Un temps à rester au chaud car tempête de neige fondue

    sur le pays basque . Bon courage Claude , bises , money

    23
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 15:12

    Prends bien soin de toi , mon chevalier préféré...


    ce poème est magnifique....qu'un ange te protège


    mon ami Claude..


    gros bisous


    mamietitine

    22
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 14:55
    Cathybelg

    Bonjour Cher Claude,

    J'ai disposé de peu de temps ces jours derniers, mais je ne t'oublie pas pour autant.

    J'espère sincèrement que tu vas mieux, de même que ta maman.

    Toutes mes pensées vont vers toi.

    Je t'embrasse bien amicalement,

    Cathy.

    21
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 12:37

    je te vois..........hihihi

    un peu d'humour pour te faire rire....

    mes pensées sont avec toi

    ti bisou sur le bout du nez...

     

    20
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 08:26

    Bonjour Claude

    c'est avec la neige que je passe te faire un coucou

    tout n'est pas encore blanc alors ne pas s'affoler

    nous verrons bien dans la journée ...je vais donc

    rester bien au chaud et pour l'instant relire ton

    beau poème. passe un doux mercredi

    gros bisous

    Marlène

    19
    Mardi 20 Janvier 2015 à 17:18

    Bonjour Claude

    Un merveilleux poème que de ligne merveilleuse à parcourir ...je vois que tu as des soucis de santé ....j'aimerai tant que tu puisse enfin respirer et que ta santé te laisse enfin je voudrais t'envoyer une potion magique pour que tu puisses être guérir. prends bien soin de toi 

    douce amitié bisous

    Marlène 

     

    18
    Mardi 20 Janvier 2015 à 16:09

    Cher Claude, j'avais promis un poème, il n'a pas de titre, je lui donne celui  là :

    POUR LE RETOUR  DE CLAUDE

     

    ""Maman, chaque jour, chaque seconde je suis avec toi

    lève la tête , regarde c'est moi

    ta fille, ton fils, ton ange!!!!!

    je t'aiderais de mon mieux

    à te sentir mieux!!!!!!!!!!!!!!!!

     on me dit que ça prendra du temps!!

    Mais on a tout le temps!!!

    toi qui me le donnais sans cesse

    je te le dois bien 

    je t’ôterais cette tristesse

    et te donnerais du bien être

    j'apaiserais tes peines, tes larmes

    Maman tu es un être formidable

    avec une vraie âme!!!!!!

    tu es quelqu'un d'appréciable

    mes rimes ne sont pas terribles

    mais à bas les rimes et bonjour l'amour!!!!

    Maman tu es déjà si forte 

    Maman à jamais tu le seras

    et moi à jamais  ton fils!!!!!!!"

    Je vous embrasse très fort tous les deux. Prenez bien soin de vous deux !! 

    De moi ....à toi....

     Mamie Marielle.

     

     

     

     

    17
    Mardi 20 Janvier 2015 à 15:23

    Je me suis encore tromper , j'ai écrit dimanche sur un autre article...excuse-moi, je ne  fait que des bêtises en ce moment...

    Bisous

    Mamie.

    16
    Lundi 19 Janvier 2015 à 14:26

    Quel poème !!! Prends bien soin de toi et reviens nous avec ta plume bleue...Bises Claude

     

    15
    Lundi 19 Janvier 2015 à 09:32

    Bonjour Claude

    un merveilleux poème que tu partage avec bonté , merci pour ces belles lignes que tu sais si bien écrire!

    prends bien soin de toi bisous

    Chimène

    14
    Dimanche 18 Janvier 2015 à 14:04

    passe vous embrasser tous les deux.......

     

     

    Le Rouge-gorge et le Poète

     

    Chacun devant leur jardin de vers,

     un rouge-gorge et un poète, tous deux en appétit,

     attendaient que se pointent au rendez-vous

     ceux qui mettaient du soleil dans leur vie.

     La terre nourricière s’étant desséchée

     et l’eau de la rivière évaporée,

     l’attente s’avéra longue et austère.

     Contre le vide, que peut-on faire ?

     Quant à la saison morte succéda une plus fertile,

     les vers se présentèrent nombreux et serviles,

     la nature avait refait ses forces précaires.

     Voilà que se présentèrent, tels de vieux amis,

     des vers nouveaux qui s’offrirent sans compter;

     l’heure de l’abondante récolte venait de sonner.

     Patience, tel est le mot d’ordre des scribouillards,

     les mots viennent à qui sait les attendre malgré le brouillard.

     

    Fable de Pierre Simard

     

    13
    Samedi 17 Janvier 2015 à 22:03

    Cher Claude.  J'espère que tout va bien pour toi. Bon repos pour prendre des forces à côté de ton ange qui veille sur toi.

    12
    Samedi 17 Janvier 2015 à 17:47

    ton poème me redonne confiance, il peut m'aider beaucoup et il faut croire en son ange

    11
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 19:34

    Une poésie à la fois triste et pleine d'espoir ...

    J'espère qu'un jour le coeur des hommes, s'ouvrira à celui de tes anges !

    Prends soin de toi...

    Bonne soirée et ...courage !

    10
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 14:26

    Cher Claude, qu'il est beau le Cœur des anges et pour toi enfin le cœur  apaisé.

    Courage et bon repos pour les prochaines journées

    Je t'embrasse du tout mon coeur.

    à bientôt.

    de moi à toi

    Marielle

    "L'ange et le rameau.

    Que ce rameau béni protège ta demeure ! 

    L'ange du souvenir me l'a donné pour toi : 

    Toi qui n'aimes pas que l'on pleure, 

    Sois heureux, plus heureux que moi !

    Écoute : À ce rameau j'attache une espérance : 

    L'ange qui me conduit sait mon cœur comme toi ; 

    S'il a bien compris ma souffrance, 

    Sois heureux, plus heureux que moi !

    J'ai respiré l'encens de ce vieux sanctuaire, 

    Et je m'y suis assise, et j'ai prié pour toi ; 

    Je n'ai dit que cette prière : 

    Sois heureux, plus heureux que moi !

    Pour passer près de toi j'ai fait un long voyage ; 

    Mais l'ange me rappelle et veut m'ôter à toi. 

    Adieu... Donne-moi du courage : 

    Sois heureux, plus heureux que moi !

     Marceline Desbordes-Valmore."

    9
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 13:21
    Cathybelg

    Toute expérience, aussi douloureuse soit-elle, nous fait grandir... Et tu prouves ici, Cher Claude, combien tu as su lire dans le "coeur des anges"... Ces "auras" qui nous entourent, nous guident, que nous percevons intuitivement... Encore faut-il pour cela être à l'écoute. Tu l'es, c'est évident, et ton poème empreint d'une extrême sensibilité l'exprime avec magnificence. 

    Merci beaucoup et prends bien soin de toi surtout !

    Douces pensées,

    Je t'embrasse bien fort,

    Cathy.

    8
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 09:31

    Prends bien soin de toi mon ami, ta santé nous est très précieuse, nous continuons de bien penser à toi, tu est dans le cœur des anges et ils veillent sur toi

    amicalement

    Claude

    7
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 08:39

    Bonne convalescence cher Claude, prend bien soin de Toi

    Ton poème m'a beaucoup touché

    Je t'embrasse

    Lili

    6
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 07:23

    J' écoute le coeur des anges grâce à toi

    à bientôt amitiés cher preux chevalier

    5
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 06:31

    Bonjour Claude , oui une poésie très touchante et belle ! . Je te 

    souhaite beaucoup de courage pour ta convalescence et merci pour ta belle 

    peinture bleue . Bisous , Susan 

    4
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 21:17

    Il est de ces événements qui sortent tout le reste de nos pensées,

     Certaines circonstances qui nous stoppent net dans notre lancer,

     Il est de ces réalités qu'on n'était pas prêt à recevoir,

     Et qui rendent toute tentative de bien-être illusoire.

     

     

     

    J'ai pas les mots pour exprimer la puissance de la douleur,

     J'ai lu au fond de tes yeux ce que signifiait le mot malheur,

     C'est un souvenir glacial, comme ce soir de décembre,

     Où tes espoirs brulant ont laissé place à des cendres.

     

     

     

    J'ai pas trouvé les mots pour expliquer l'inexplicable,

     J'ai pas trouvé les mots pour consoler l'inconsolable,

     Je n'ai trouvé que ma main pour poser sur ton épaule,

     Attendant que les lendemains se dépêchent de jouer leur rôle.

     

     

     

    J'ai pas les phrases miracles qui pourraient soulager ta peine,

     Aucune formule magique parmi ces mots qui saignent,

     Je n'ai trouvé que ma présence pour t'aider à souffrir,

     Et constater dans ce silence que ta tristesse m'a fait grandir.

     

     

     

    J'ai pas trouvé le remède pour réparer un cœur brisé,

     Il faudra tellement de temps avant qu'il puisse cicatriser,

     Avoir vécu avec elle et apprendre à survivre sans,

     Elle avait écrit quelque part que tu verserais des larmes de sang.

     

     

     

    Tu as su rester debout et je t'admire de ton courage,

     Tu avances la tête haute et tu traverses cet orage,

     A coté de ton épreuve, tout me semble dérisoire,

     Tout comme ces mots qui pleuvent que j'écris sans espoir.

     

     

     

    Pourtant les saisons s'enchaineront saluant ta patience,

     En ta force et ton envie, j'ai une totale confiance,

     Tu ne seras plus jamais le même mais dans le ciel dès demain,

     Son étoile t'éclairera pour te montrer le chemin

     

     

     

     

    Grand Corps Malade

     

     

    ps: courage Claude..........mes pensées seront avec toi 

    3
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 19:52

    bonsoir Claude , tu est un grand poète qui a les mots justes et beaux !

    ça fait réver et empli de tristesse !!  merci  prend soin de toi  

    et bon courage pour la semaine prochaine    amicalement  

    on vous embrasse tous les deux ...   A+++

    2
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 19:17

    Bonsoir mon poète Lagardère ! Que tes lignes sont belles je ne sais pas y ajouter de mots si ce n'est un merveilleux bravo ! Ces événements m'ont beaucoup affectée sur une santé peu brillante - je vais écouter comme toi le coeur des anges ! Soigne-toi et reviens-nous vite pour nous offrir tes envolées si belles !  Je t'embrasse  et vais penser plus encore à toi ! Doux moments pour vous deux ! 

    1
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 19:11

    Je suis très émue de lire ton poème ... il dit beaucoup ...

    Je te souhaite beaucoup de courage pour ces interventions. Je sais que tes anges t'accompagneront et t'aideront. Ensuite, tu sais, on ne sait ni jour ni l'heure ...

    Alors, à très vite de tes bonnes nouvelles.

    Gros bisous d'amitié, gros bisous guérisseurs.

    Annick



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :