•                                                              

    J'ECOUTE CHANTER LE COEUR DES ROSES

     

    J’ECOUTE CHANTER LE CŒUR DES ROSES

     

       J’écoute chanter le cœur des roses

       Une musique sacrée, une musique avant toute chose

       Elle est chaque fois : jamais la même, et toujours une autre

       Son luth en est divin, et même les apôtres,

       Se laisse charmer de son parfum satanique

       Qui monte de l’aurore dans ses couleurs bibliques

       A en suspendre le temps aux rêves encycliques

       Par un parfum qui répare l’irréparable

       Bien que je l’eusse aimé, ses averses palpables

       Font faire des rêves étranges, où le chant des étoiles

       Tombe sur la clarté du ciel qui se voile

       Dans une parure de pourpre et d’or

       Sans le moindre bémol continue de chanter encor

       La plus belle chanson du cœur

       Vêtue de la mélodie du bonheur

       Le ciel s’illumine d’un voile de soie parfumée

    Toutes les étoiles scintillent de leur éternité


    11 commentaires



  •   QUAND VIENT LA NUIT

     
    Quand vient la nuit,
      Je pars en voyage vers l’infini.
      Alors sur l’océan devenu lumière,
      En barque tout doucement je quitte la terre.
      Je ferme les yeux absorbé par l’espace,
      Je ne sens plus mon corps, les nuées m’enlacent.
      Ce silence de douceur en druide souverain,
      Me conduit vers les étoiles de mon destin.
      Je n’ai plus à franchir le cylindre noir,
      J’ai trouvé depuis longtemps la couleur de l’espoir.
      Mais il reste encore le temps des nuits, des sanglots,
      Ceux des vingt ans, tous les siècles en pitoyables oripeaux.
      La vie pleure toujours dans sa bulle d’azur,
      Dans un discret souffle au chœur d’un feu pur.
      Dans ce voyage infini l’esprit devient soliloque,
      Devant les étoiles qui s’allument il découvre une époque.
      Je viens chercher celle du silence au temps perdu,
      Mais je viens de trouver celle d’un nouveau et profond inconnu.
      Pour combien de temps resterai je hors de mon enfer,
      L’onde des voix profondes l’emporte sur mon éther.
      Je sais par expérience que le retour est bien brutal
      Retrouver le poids de son corps, retour au temps natal.
      Qu’importe les roses fleurissent à nouveau dans mes yeux,
      La paix en leur jardin est un soleil où mon sang se noie le mieux.
      Ce moment de liberté dans ce royaume de roses sacrées,
      Inonde mon cœur d’un doux parfum d’éternité


    13 commentaires
  • le palais des fees j'ai trouvé



       PALAIS DES FEES
     
      
    Au-delà de la voie lactée,
       L’astre divin éclaire les fées,
       Sur la route ainsi étoilé,
       Se dessine l’art de la pensée,
       Tout là haut en toute liberté,
       Leur chant d’amour dans la gaîté,
       Donne l’espérance et la fraternité.
       Un cœur dessine la cité,
       Douce arche illuminée.
       Toutes les voix au sang mêlé,
       Chantent en cœur l’éternité.
       Le jour, la nuit, dans une soie parfumée,
       Se tisse leur toile d’araignée,
       Le temps s’oublie de ces déesses vénérées,
       A leur source les cœurs viennent se désaltérer
       Comme Pelage d’Orphée
       Les roses des cieux en roses éthérées,
       Parfument les jardins du palais.
       Sur la route des fées,
       chacune dessine l’art de sa pensée,
       C’est un cœur en palais,
       Qui flotte au vent de l’immensité
     J'ai trouvé la source du palais des fées


    8 commentaires
  • LE NOUVEL AN DU JOUR


    LE NOUVEL AN DU JOUR

    J’entends le bruit du nouvel an du jour
    Les premiers pas du temps, résolutions d’amour
    Croyance d’une nouvelle ère, dans son heure éveillée
    L’infini est plein de cette sève sacrée
    La grande paix du ciel, promesses d’avenir
    Palpite de toutes parts et dans tous les désirs
    La page du poète où s’écrira la vie
    L’horizon de ses rêves trace les sillons du paradis
    Un immense océan où l’onde vient s’échouer
    Posant sur ses rives le plus grand des baisers
    Le jour s’éclaire dans cette nuit de lumière
    Paix aux hommes qui sont tous fils du père
    Que le chant d’amour de toutes les vies soit béni
    Par la lumière des anges vivant à l’infini
    L’amour est une main, une voix que l’on entend
    C’est le bruit que j’entends à l’heure du nouvel an
    quel ce nouvel an a tous les coeurs soit heureux
    bonne année 2020 avec mes meilleurs vœux
    claude 
     


    3 commentaires
  •  

                                               Etoiles dans le ciel
                                             Lumières de l’éternel
                                            Guident les rois mages
                                              Au divin enfant sage
                                           Là bas vers la chaumière
                                            Veille le père et la mère
                                              Entre le bœuf et l’âne
                                              Le souffle de la faune
                                         Dans tous les cœurs résonne
                                                Réchauffe le vénéré
                                               Petit jésus l’enfant né
                                           Du ciel descend la lumière
                                           Etoiles de paix sur la terre


    4 commentaires